Projet Sterne néréis

Projet Sterne néréis

Projet portée par la province Nord et fiancée par le programme BEST 2.0 de l'Union Européenne. Objectifs : Améliorer nos connaissances et valoriser localement cette sous espèce qui se reproduit à 80 % sur Koumac et Kaala-Gomen.

[BILAN DE LA SAISON 2020]
La saison de reproduction de la sterne néréis dans le lagon nord-ouest est terminée depuis fin septembre. C’est donc le moment de vous présenter le bilan de la saison 2020 en quelques chiffres clés et moments importants.

Les résultats de la saison de reproduction 2020 sont en plusieurs points encourageants. Donc un grand merci à tous ceux qui y contribuent ! Nous progressons d'année en année dans le suivi des colonies, les actions pour acquérir de la connaissance, mieux préserver et communiquer auprès des usagers du lagon.

👉Le bulletin complet est en ligne ici :
https://sh1.sendinblue.com/v2rfewjslt7e.html?t=1608613834

👉Voici également une infographie qui présente les chiffres clés en un coup d'oeil ©Province Nord-Lincks

Rendez-vous l'année prochaine. Nous ne relâcherons pas nos efforts. Nous avons besoin de votre soutien pour cela, ne serait-ce qu'en adoptant les bonnes pratiques sur le lagon et en sensibilisant autour de vous.

Bonnes fêtes à toutes et tous ! 🐣🐥🎅

[Découverte]
Les îlots du lagon nord et nord-ouest comme vous ne les avez surement jamais vus ! Ils sont été photographiés par drone par Pascal Dumas, géographe à l' Université de la Nouvelle-Calédonie dans le cadre de la mission scientifique IRD-UNC qui s'est tenue en juin dernier.

Ces photos ont été réalisées pendant la période de reproduction des sternes néréis à des hauteurs qui ne causent pas de dérangement. La province Nord a délivré des autorisations spéciales aux scientifiques pour réaliser ces clichés.

L'analyse des photos permettra de mieux connaître le profil géographique des îlots, la surface des couverts végétaux et, à terme, les endroits privilégiés par les oiseaux marins et ceux susceptibles d'être affectés par l'érosion.

©Droits réservés-Pascal Dumas/UNC

[Saison 2020-Bulletin N°5]
Voici les dernières observations de la reproduction des sternes néréis effectuées par les gardes nature sur la lagon nord-ouest le 11 août.

La reproduction de la colonie qui s'était installée sur l'îlot sur l’ilôt Rat (Table) a échoué. En effet, la trentaine de couveurs ont disparu. La cause n’a pas pu être identifiée. Quelques poussins finissent toutefois tranquillement leur croissance. Les juvéniles sont étalés sur plus de 200 m de plage ce qui rend la protection très difficile. Des filets ont été installés. Les usagers du lagon sont invités à ne pas débarquer sur cet îlot.

Sur l'ensemble des îlots, 16 couveurs ont été observés ainsi que 27 poussins et 6 volants. Le succès de reproduction est pour l'instant très bas mais devrait sensiblement s’améliorer sensiblement d’ici la fin de la saison avec les nouveaux venus.

🏝CAYAO : pas de colonie
🏝 MAGONE : Mât enlevé. Prudence ⚠️ 4 adultes ;
🏝TABLE (RAT) : ⚠️ Filets de protection; 35 adultes ; 6 poussins ; 4 jeunes volants.
🏝POUH : mât hissé 🚩 ; Se tenir éloigné Reproduction
🏝 YAN DOUGOUET : 3 adultes
🏝 OUANNE : 7 adultes
-------------------------------------
Pour rappel, les consignes sont les suivantes :
➡️Je ne débarque pas sur les îlots où le mât au drapeau rouge est hissé 🚩⛔️
➡️Je laisse mon chien à la maison
➡️Je ne franchis pas les filets de protection

Si vous faites des observations, contactez les gardes nature : [email protected] / 75.88.23

Ci-dessous les photos de Nîxûmwâk Environnement

Dernière sortie hier avec les gardes nature pour observer l'évolution des sternes néréis avant la fin de la saison de reproduction. Observation des populations sur les îlots Pouh, Rat et Ouanne.

La 1ère

[VIDÉO]
La sterne néréis et les actions de protection de la province Nord sur le lagon nord-ouest à l'honneur sur NC1ère. Merci au journaliste David Sigal et NC1ère pour ce reportage et ce relais de sensibilisation aux usagers du lagon !👏👏

Il faut protéger les sternes néréis, espèce endémique emblématique de la Nouvelle-Calédonie.

➡️ https://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/province-nord/il-faut-proteger-sternes-nereis-848408.html

Caledonia la télé qui nous rapproche

[REPORTAGE TV]
A voir ou revoir le reportage de Caledonia la télé qui nous rapproche sur la reproduction des sterne néréis dans la région des îlots de Koumac avec le suivi dles gardes nature de la province Nord.

🐦 À Koumac, les sternes néréis sont en pleine saison de reproduction. Cette espèce d'oiseau marin est particulièrement fragile en Nouvelle-Calédonie.
📺 Hier, nous avons suivi pour vous, une tournée avec les gardes nature.

Lors de leur dernière mission d’observation du 20 juillet, les gardes nature de la province Nord ont constaté que, malheureusement, le nombre d’échecs de la reproduction de cesse d’augmenter au fil de la saison. En effet, 4 colonies ont échoué leur reproduction.

L’îlot Table semble actuellement le seul site où la dynamique de reproduction est bonne avec 6 poussins et 6 jeunes volants observés.

30 à 40 couveurs ont été observés sur l’îlot Pouh. Le mat y a été hissé avec l’aide des bénévoles de l’association Nixumwak environnement. Un grand merci à eux !

Il a été clairement établi que l’échec de l’installation de la colonie sur l’îlot Magone a été causé par des dérangements humains. La cause des échecs constatés sur les îlots Cayao et Nana n'a pu être établie.

Le bilan des gardes natures de la province Nord au 20 juillet est donc le suivant : 168 sternes adultes dont 39 couveurs actifs sont réparties en 5 colonies sur 6 îlots ; 6 poussins et 6 jeunes volants ont été observés ; 22 couveurs ont échoué dans leur reproduction.

🏝𝐂𝐀𝐘𝐀𝐎 : Pas de colonie
🏝 𝐌𝐀𝐆𝐎𝐍𝐄 : Mât enlevé. Prudence⚠️ 4 adultes ;
🏝𝐓𝐀𝐁𝐋𝐄 (𝐑𝐀𝐓) :⚠️ Filets de protection. 62 adultes ; 36 couveurs ; 6 poussins 🐣 ; 2 jeunes volants 🐥.
🏝𝐏𝐎𝐔𝐇: mât hissé 🚩⛔️ ; 55 adultes
🏝 𝐘𝐀𝐍 𝐃𝐎𝐔𝐆𝐎𝐔𝐄𝐓 :⚠️ Filets de protection ; 24 adultes
🏝 𝐓𝐈𝐀𝐌 𝐁𝐎𝐔𝐄𝐍𝐄 :⚠️ Filets de protection ; 9 adultes
🏝 OUANNE :⚠️ Filets de protection ; 14 adultes

Pour rappel, les consignes sont les suivantes :
➡️Je ne débarque pas sur les îlots où le mât au drapeau rouge est hissé 🚩⛔️
➡️Je laisse mon chien à la maison
➡️Je ne franchis pas les filets de protection

Si vous faites des observations, contactez les gardes nature : [email protected] / 75.88.23

Photos : Tristan Berr, Pascal Dumas et Nîxûmwâk Environnement

Merci aux bénévoles de l'association Nîxûmwâk Environnement pour leur aide précieuse lors de la pose du mât sur l'îlot Pouh.
➡️ Une colonie de sternes néréis est en cours d'installation pour sa reproduction.
➡️ 30 à 40 couveurs ont été observés dernièrement par les gardes nature de la province Nord.
Consigne à respecter :
⛔️ Je ne débarque pas sur l'îlot Pouh

Pose du mât sur Pouh

***Mission scientifique***
Une mission de l’IRD et de l’Université de la Nouvelle-Calédonie s’est déroulée durant la 2e quinzaine de juin dernier sur les îlots du lagon nord et a obtenu des autorisations exceptionnelles de la province Nord pour réaliser des relevés scientifiques (convention de partenariat IRD/province Nord).

⛵⚓À bord d’un catamaran aménagé en laboratoire scientifique, des spécialistes en écologie animale, ornithologie et géographie, ainsi que des agents de la province Nord et des bénévoles des associations Kaa Porau, Hô-üt et Popwadene ont réalisé des mesures et des observations sur près de 𝟐𝟓 𝐢̂𝐥𝐨𝐭𝐬 𝐝𝐮 𝐥𝐚𝐠𝐨𝐧 situés entre Kaala-Gomen et Poindimié⛵⚓.

Un travail coutumier en bon et due forme a été réalisé en amont. Les chefs coutumiers ont donné leur autorisation pour la réalisation de relevés sur certains sites tabous.

******** ********

🤔🤔 Mais quel est l'objectif de cette étude scientifique ❓❓

▶ Savoir si certains éléments naturels (présence de replats sableux, de végétation…) et/ou liés à l’activité humaine (dérangement, espèces invasives…) ont une influence sur l’installation et la dynamique des communautés d’oiseaux marins qui nichent sur les îlots 🐥🐥.

Les colonies de sternes néréis ont donc, entre autres, été étudiées.

👨‍🎓« 𝘕𝘰𝘶𝘴 𝘢𝘷𝘰𝘯𝘴 𝘰𝘣𝘴𝘦𝘳𝘷𝘦́ 𝘲𝘶𝘦 𝘭𝘦𝘴 𝘴𝘵𝘦𝘳𝘯𝘦𝘴 𝘯𝘦́𝘳𝘦́𝘪𝘴 𝘯𝘦 𝘯𝘪𝘤𝘩𝘦𝘯𝘵 𝘨𝘦́𝘯𝘦́𝘳𝘢𝘭𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘲𝘶𝘦 𝘴𝘶𝘳 𝘭𝘦𝘴 𝘴𝘰𝘭𝘴 𝘯𝘶𝘴, 𝘴𝘢𝘣𝘭𝘦𝘶𝘹 𝘰𝘶 𝘤𝘰𝘳𝘢𝘭𝘭𝘪𝘦𝘯𝘴, 𝘭𝘢 𝘱𝘭𝘶𝘱𝘢𝘳𝘵 𝘥𝘶 𝘵𝘦𝘮𝘱𝘴 𝘢̀ 𝘮𝘰𝘪𝘯𝘴 𝘥’𝘶𝘯𝘦 𝘲𝘶𝘪𝘯𝘻𝘢𝘪𝘯𝘦 𝘥𝘦 𝘮𝘦̀𝘵𝘳𝘦𝘴 𝘥𝘦 𝘭𝘢 𝘭𝘪𝘨𝘯𝘦 𝘥𝘦 𝘮𝘢𝘳𝘦́𝘦. 𝘓𝘢 𝘱𝘦́𝘳𝘪𝘰𝘥𝘦 𝘥𝘦 𝘳𝘦𝘱𝘳𝘰𝘥𝘶𝘤𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘯’𝘢𝘷𝘢𝘪𝘵 𝘱𝘢𝘴 𝘦𝘯𝘤𝘰𝘳𝘦 𝘢𝘵𝘵𝘦𝘪𝘯𝘵 𝘴𝘰𝘯 𝘮𝘢𝘹𝘪𝘮𝘶𝘮 𝘥’𝘢𝘤𝘵𝘪𝘷𝘪𝘵𝘦́. 𝘔𝘢𝘭𝘩𝘦𝘶𝘳𝘦𝘶𝘴𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵, 𝘯𝘰𝘶𝘴 𝘢𝘷𝘰𝘯𝘴 𝘢𝘶𝘴𝘴𝘪 𝘤𝘰𝘯𝘴𝘵𝘢𝘵𝘦́ 𝘱𝘭𝘶𝘴𝘪𝘦𝘶𝘳𝘴 𝘪𝘯𝘥𝘪𝘤𝘦𝘴 𝘥𝘦 𝘥𝘦́𝘳𝘢𝘯𝘨𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘴𝘶𝘳 𝘭’𝘪𝘭𝘰𝘵 𝘔𝘢𝘨𝘰𝘯𝘦, 𝘮𝘢𝘭𝘨𝘳𝘦́ 𝘭𝘢 𝘱𝘳𝘦́𝘴𝘦𝘯𝘤𝘦 𝘥𝘶 𝘮𝘢̂𝘵 𝘥𝘦 𝘴𝘪𝘨𝘯𝘢𝘭𝘪𝘴𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 » témoigne Tristan Berr, étudiant en thèse 👨‍🎓.

Cette mission fait suite à une autre qui s’est déroulée en février, également sur des îlots du lagon nord. D’autres suivront.

******** ********

🏝🏝À terme, l’analyse des données issues des missions scientifiques et des observations au long cours des gardes nature apportera une aide précieuse à la province Nord pour identifier quels seraient les 𝐞𝐬𝐩𝐞̀𝐜𝐞𝐬 𝐞𝐭 𝐬𝐢𝐭𝐞𝐬 𝐚̀ 𝐩𝐫𝐨𝐭𝐞́𝐠𝐞𝐫 𝐞𝐧 𝐩𝐫𝐢𝐨𝐫𝐢𝐭𝐞́ et quelles seraient les 𝐚𝐜𝐭𝐢𝐨𝐧𝐬 𝐝𝐞 𝐜𝐨𝐧𝐬𝐞𝐫𝐯𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐥𝐞𝐬 𝐩𝐥𝐮𝐬 𝐩𝐞𝐫𝐭𝐢𝐧𝐞𝐧𝐭𝐞𝐬 à mener, en particulier si des îlots voient leur superficie se réduire à cause de l’érosion au cours des prochaines décennies 🏝🏝

Cette mission s’inscrit dans le cadre de la thèse de Tristan Berr (IRD, Université de la Nouvelle-Calédonie, École Normale Supérieure de Lyon).

******** ********

Vous trouverez ci-dessous le retour en images de cette mission, avec l’aimable autorisation de T. Berr.

✅ Relevés de la diversité géographique des îlots grâce à des survols en drone et des mesures au sol. Les survols en drone ont été réalisés dans le respect de la tranquillité des colonies d’oiseaux (à plus de 70 m de hauteur) et avec l'autorisation exceptionnelle de la province Nord ; aucun dérangement n’a été constaté.

✅ Comptages aux jumelles et sur photos, identification des espèces d’oiseaux marins, description des colonies, habitats, comportements, indices de reproduction, et intégration des relevés dans une base de données

✅ Identification des nuisances potentielles (espèces invasives, prédation, dérangements humains...)


Photos ©Berr T.
Université de la Nouvelle-Calédonie
Institut de recherche pour le développement (IRD)
https://www.facebook.com/tristan.berr.3🤔🤔

Beaucoup d'entre vous nous demandent si les efforts consentis, (ne pas déranger les colonies de néréis pendant la reproduction) ont un effet positif ?

Eh bien il semble que oui. L'année dernière, nous avons pour la première fois lancé la campagne sur les bons gestes à adopter "Si je vois ce mât je ne débarque pas..." et voici le bilan (très bon) de la saison 2019 de reproduction des sternes néréis dans le lagon nord-ouest.

La saison de reproduction 2019 s’est terminée le 19 septembre après l’envol des derniers jeunes. La population des sternes néréis du lagon nord-ouest avait été alors estimée à 𝟐𝟓𝟎 𝐢𝐧𝐝𝐢𝐯𝐢𝐝𝐮𝐬. Au cours de la saison, il avait été observé : 117 couveurs ; 124 poussins ; 𝟓𝟏 𝐣𝐞𝐮𝐧𝐞𝐬 𝐬𝐞 𝐬𝐨𝐧𝐭 𝐞𝐧𝐯𝐨𝐥𝐞́𝐬.

Le succès de la reproduction en 2019 a donc atteint 𝟒𝟏% . C'est un taux qui a doublé par rapport à 2018 👏👏👏 En 2018, le succès de reproduction avait été très faible puisqu'une vingtaine de jeunes avaient pris leur envol sur la centaine d’œufs pondus (îlots Magone et Cayao), soit un échec de la reproduction de 80%.

Le début de la saison 2019 (juin-juillet) a été particulièrement réussi avec un succès de reproduction de 99% sur les îlots de Magone et Pouh. Les conditions climatiques ont certes été idéales ☀️. Mais à cela s'ajoutent les 𝐠𝐫𝐨𝐬 𝐞𝐟𝐟𝐨𝐫𝐭𝐬 𝐝𝐞𝐬 𝐮𝐬𝐚𝐠𝐞𝐫𝐬 𝐝𝐮 𝐥𝐚𝐠𝐨𝐧 qui ont su préserver la tranquillité des oiseaux. En effet, fait remarquable, il n'y a eu aucun dérangement des colonies (bien que nous ayons eu quelques sueurs froides parfois suite à des observations de traces de pas, de pattes de chiens ou de campements par les gardes nature)🏝🛥.

Bravo aux usagers du lagon pour vos efforts ! 👏👏👏

Petit bémol, sur l'îlot Cayao la cinquantaine de couveurs a complètement échoué sa reproduction en 2019. Pourtant, aucun dérangement humain n’avait été constaté. Il semble y avoir sur l’îlot un prédateur naturel qui n’a pour l’instant pas été repéré ni identifié 🐱🐭🦅. Nous sommes donc très attentifs à ce qu’il se passe sur cet îlot.

Par ailleurs, les sternes avaient effectué une 2e ponte entre juillet et septembre. C’était la ponte de remplacement pour les adultes qui avaient jusqu’alors échoué. Mais elle n’a malheureusement pas été couronnée de succès. Nous pensons qu’une cinquantaine de poussins a péri à cause des événements climatiques défavorables de début septembre (vents violents, submersion par les vagues)💨⚡️🌨🌨

Tous ces événements, climat, dérangement, prédation, nous rappellent à quel point la sterne néréis est une espèce fragile. La sous-espèce « exsul » est endémique à la Nouvelle-Calédonie ; 80% de la population niche sur les îlots du lagon nord-ouest. Elle est menacée de disparition.

⛳️ C’est pourquoi, la province Nord en charge de la protection des espèces et milieux naturels, renforce ses actions de préservation depuis 3 ans via des campagnes de sensibilisation, la pose des mâts, la surveillance plus soutenue du lagon et le soutien à des programmes de recherche sur les oiseaux marins.

Vos actions comptent aussi. Lors de ce week-end prolongé restez donc vigilants en vous tenant à distance des colonies, laissez vos chiens à la maison, car tout dérangement peut faire fuir les oiseaux et engendrer l’abandon des œufs ou des poussins 🐣🐣.

La préservation de la biodiversité endémique c'est possible ! La route est encore longue et les efforts à faire nombreux. Toutes les petites actions citoyennes y contribuent !

N'hésitez pas à partager et sensibiliser d’autres personnes autour de vous.

À bientôt pour des nouvelles sur les naissances de cette année.

Les journalistes sont des partenaires essentiels pour relayer nos informations scientifiques ou environnementales et sensibiliser un large public. Merci à Julien Mazzoni pour cette excellent article dans les Nouvelles Calédoniennes.

Extrait de l'interview de Jean-Jérôme Cassan, adjoint service impact environnemental et conservation, et en charge du projet Néréis à la province Nord et." La sterne néréis est un oiseau très sensible au dérangement. Il ne niche que s'il est sûr d'être tranquille. Il peut abandonner son nid et ses oeufs s'il se sent en danger.(...)Il y a assez d'îlots sur le lagon pour partager l'espace intelligemment. Si tout le monde joue le jeu et respecte les interdictions, c'est un petit geste qui peut sauver l'espèce".

Lire l'article complet sur le site web LNC
https://www.lnc.nc/article/environnement/nord/la-population-a-une-enorme-responsabilite-dans-la-survie-des-sternes

L'interview de Christophe Hatjopoulos, garde nature de la province Nord et responsable du suivi des colonies de sternes néréis dans le lagon-nord-ouest est à ré-écouter sur Nouvelle-Calédonie 1ère.

https://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/province-nord/il-faut-proteger-sternes-nereis-848408.html

« La difficulté qu’on a avec cette espèce est qu’elle va se choisir plusieurs sites. Elle se met rarement en grands groupes. Souvent, ça va être des petits groupes un peu épars, ça nous oblige à être un peu constamment sur ses traces, savoir où elle va s’installer, où elle va faire sa reproduction. »
(...)
« Il peut même y avoir des sites où il n’y a ni mât, ni filets, et on invite les gens à être observateurs de l’environnement. S’ils voient un comportement un peu anormal d’oiseaux qui leur semblent en reproduction, ou qui se font attaquer… »
(...)
"La période délicate pour cette espèce est de mai à septembre. Après, il ne faut pas oublier que le reste de l’année, il y a toutes les autres espèces de sternes qui même si elles se portent mieux en termes d’effectifs, sont tout aussi menacées par les mêmes problématiques de dérangement ».

« Il peut même y avoir des sites où il n’y a ni mât, ni filets, et on invite les gens à être observateurs de l’environnement. S’ils voient un comportement un peu anormal d’oiseaux qui leur semblent en reproduction, ou qui se font attaquer… » poursuit Christophe Hatjopoulos. « La période délicate pour cette espèce est de mai à septembre. Après, il ne faut pas oublier que le reste de l’année, il y a toutes les autres espèces de sternes qui même si elles se portent mieux en termes d’effectifs, sont tout aussi menacées par les mêmes problématiques de dérangement ».

Propos recueillis par Cédrick Wakahugnème

Vous vous rendez sur les îlots au large de Koumac et Gomen-Bwapanu, découvrez les bonnes pratiques pendant la période critique de reproduction d'espèces protégées, en particulier la sterne néréis.

➡️Si vous voyez un grand mât avec un drapeau rouge, restez éloigné, ne débarquez pas.
➡️Si vous voyez des filets de protection, tenez-vous à distance, ne les franchissez pas.
➡️Ne laissez pas vos chiens en liberté sur un îlot, le mieux est de les laisser à la maison.

En mer, si vous voyez ce mât sur un îlot, ne débarquez pas

Vous vous rendez sur les îlots au large de Koumac et Gomen-Bwapanu, découvrez les bonnes pratiques pendant la période critique de reproduction d'espèces protégées, en particulier la sterne néréis.

➡️Si vous voyez un grand mât avec un drapeau rouge, restez éloigné, ne débarquez pas.
➡️Si vous voyez des filets de protection, tenez-vous à distance, ne les franchissez pas.
➡️Ne laissez pas vos chiens en liberté sur un îlot, le mieux est de les laisser à la maison. Voir moins

Qu’est-ce que le projet Sterne néréis ?

--> Un programme de suivi d’une espèce locale remarquable :

• Comptages • Suivi de la reproduction • Analyse de données • Actions de gestion de l’espèce

--> Mais aussi un projet de communication et de sensibilisation autour d’un oiseau vulnérable :

Vous voulez que votre entreprise soit Organisations à But Non Lucratifs la plus cotée à Koumac?

Cliquez ici pour réclamer votre Listage Commercial.

Vidéos (voir toutes)

En mer, si vous voyez ce mât sur un îlot, ne débarquez pas
Nouvel affichage à Koumac
En mer, si vous voyez ce mât sur un îlot, ne débarquez pas
Reportage bilan 2018 Projet néréis (Calédonia)
Concours de dessin à Kaala-Gomen !

Téléphone